Accueil / DES Pharmacie

DES Pharmacie

Nouvelle réforme 

(Internes ayant débutés leur internat à partir de novembre 2019)

Le but de cette réforme est de permettre :

  • Professionnalisation dès la fin de l’internat ;
  • Homogénéisation des parcours par spécialité (contenu des programmes, organisation et validation des stages).

Cela permettra de consolider le DES, de renforcer le principe d’une spécialité de pharmacie hospitalière et de développer une approche par compétence.

Déroulement et obtention du DES Pharmacie Hospitalière : La réforme du 3ème cycle des études de pharmacie propose l’obtention du DES de pharmacie hospitalière via 3 différentes options – dites « précoces » (pour une seule spécialité et donc un diplôme unique). En effet, il est possible de suivre 3 parcours différents : PHG – DSPS – RPH.

Schéma de l’internat : 

Pour ce DES, l’internat se découpe en 3 phases :

  • La phase socle

Correspond à l’acquisition des connaissances de base de la spécialité et des compétences transversales nécessaires à l’exercice de la profession.

Cette phase est commune aux 3 options, dure 2 ans et comporte 4 semestres de 6 mois chacun.

La première année de l’internat est obligatoirement effectuée en hôpital (CH ou CHU). 

La 2ème année laisse le choix d’effectuer un « stage libre » hors d’une structure hospitalière ou également en CHU (le terme stage libre signifie qu’il peut être fait dans n’importe quel domaine et dans la structure souhaitée). 

Durant cette phase, il est obligatoire de valider les trois domaines de la pharmacie hospitalière : 

  • Pharmacie clinique – Prise en charge thérapeutique du patient (PCPT) 
  • Dispositifs médicaux – Stérilisation – Hygiène hospitalière (DMSH) 
  • Technologies pharmaceutiques hospitalières – Contrôles (TPHC). 

Ces domaines peuvent s’effectuer dans l’ordre laissé au choix de l’interne (et à la disponibilité des stages). Seule « obligation » le stage libre sera à effectuer en 3ème ou 4ème semestre. 

Ce stage étant libre, il est possible d’effectuer un semestre en industrie, en agence de santé etc… mais nécessite dans ce cas-là,  la constitution d’un dossier à réaliser au minimum 4 mois avant le début du stage ! (voir modalités rubrique stage- industrie, stage-agence).

En parallèle de ces 4 semestres, 4 UEs seront obligatoires à suivre :

1 UE par semestre (= 100h de cours par semestre), toutes les UEs seront proposées à chaque semestre afin de pouvoir faire l’UE correspondant au stage dans lequel vous serez :

  • Pharmacie clinique – Prise en charge thérapeutique du patient 
  • Dispositifs médicaux- Stérilisation – Hygiène Hospitalière
  • Technologies pharmaceutiques hospitalières – Contrôles. 

Par ailleurs, un contrat de formation devra être signé au plus tard à la fin de cette phase entre l’interne, le coordonnateur régional et le doyen de la faculté explicitant l’option précoce choisie par l’interne, les stages effectués et restants et le sujet de thèse. Ce contrat n’est pas immuable, il pourra être modifié tout au long de l’internat. Durant cette phase, une évaluation régulière des compétences sera effectuée en stage par des entretiens entre l’étudiant et l’encadrant au début du stage et à la fin des 6 mois. En plus, l’étudiant réalisera une auto-évaluation à mi-stage pour faire le bilan des compétences lui restant à acquérir. Avant la fin de cette phase, avec la rédaction du contrat de formation, l’interne devra choisir son option précoce parmi les 3 proposées.

  • La phase d’approfondissement

Correspond à l’acquisition approfondie des connaissances et des compétences nécessaires à l’exercice de la profession. Selon l’option choisie :

Option PHG : cette phase dure 1 an : un semestre en PUI et un semestre libre.

Option DSPS : cette phase dure 1 an : un semestre en PUI et un semestre libre.

Option RPH : cette phase dure 2 ans : un semestre en PUI, un semestre libre et 2 semestres en radiopharmacie.

Pour les trois options : le semestre en PUI correspond à l’un des trois domaines cités précédemment. A la fin de cette phase, il est obligatoire de passer une thèse d’exercice, cela conditionne le passage en phase de consolidation. En l’absence de validation de la thèse à la fin de la phase d’approfondissement, l’interne ne pourra passer en phase de consolidation, ainsi il devra faire un semestre de “disponibilité” obligatoire c’est-à-dire sans stage (et sans rémunération) afin de terminer sa thèse et de la passer avant d’entrer en dernière année. La thèse permet d’obtenir le statut de docteur junior pour la dernière année d’internat et d’ainsi pouvoir s’inscrire à l’Ordre des pharmaciens.

  • La phase de consolidation

Correspond à la consolidation de l’ensemble des connaissances et des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice de la profession. Cette phase dure 1 an et les semestres sont à effectuer dans des stages en lien avec l’option précoce choisie et le domaine de travail envisagé.

Option PHG : cette phase dure 1 an : deux semestres en PUI

Option DSPS : cette phase dure 1 an : deux semestres libres

Option RPH : cette phase dure 1 an : deux semestres en PUI -radiopharmacie

Par ailleurs, un mémoire de DES sera à présenter à la fin de cette phase, ce mémoire a pour finalité l’obtention du DES de pharmacie hospitalière (Diplôme d’Etudes Spécialisées).

 

Obtention du DES de pharmacie hospitalière : L’obtention du DES de pharmacie hospitalière est conditionnée par la validation de la thèse d’exercice ET du mémoire de DES.

La thèse 

Le sujet est validé par le coordonnateur local et le directeur de l’UFR de rattachement. L’étudiant choisit son sujet au plus tard avant la fin du 4° semestre.

  • Conduit au diplôme d’Etat de docteur en pharmacie ;
  • Conditionne l’inscription annuelle à l’Ordre ;
  • Conditionne l’entrée en phase de consolidation.

Elle est soutenue avant la fin de la phase d’approfondissement devant un jury présidé par un PU-PH et composé d’au moins 4 membres (voir avec la scolarité correspondante pour les modalités).

Mémoire de DES 

En fin de phase de consolidation, il correspond à la soutenance d’un projet personnel, le mémoire sera donc valorisé via un article qui sera présenté lors d’un oral devant un jury pluridisciplinaire suivi de questions. Le sujet est validé par le coordonnateur local.

Pour les modalités : se renseigner auprès de votre scolarité et du coordonnateur régional.

 

Formations Spécifiques Transversales (FST) 

En plus des formations décrites précédemment (masters, DU…), il est possible d’effectuer une des 4 FST proposées, durant l’internat. Ces formations sont accessibles sur lettre de motivation entre la phase socle et la phase d’approfondissement ou entre la phase d’approfondissement et la phase de consolidation.

Les FST possibles sont les:

  • FST Pharmacologie médicale/thérapeutique ;
  • FST Hygiène-prévention de l’infection, résistances ;
  • FST Thérapie cellulaire, transfusion ;
  • FST Bio-informatique médicale.

NB : Un stage accompli dans le cadre de la maquette de formation d’un diplôme d’études spécialisées peut être validant pour une formation spécialisée transversale.

Ces formations ne sont pas obligatoires et se font en plus des autres formations (année supplémentaire).

Exemple : Un interne en pharmacie hospitalière souhaitant se spécialiser en hygiène et bon usage des anti-infectieux pourra prétendre à suivre la FST « Hygiène, prévention de l’infection, résistances » dans le cadre de sa maquette en l’accordant avec des stages de pharmacie clinique et prise en charge médicamenteuse du patient (suivi des prescriptions des anti-infectieux) et DM, stérilisation et hygiène (suivi des infections associées aux soins en chirurgie orthopédique après implantation de prothèse).

Pour plus d’informations consultez la page FST 

 

Ancienne réforme 

(Jusqu’aux internes ayant pris leurs fonctions en novembre 2018)

Ce DES de pharmacie est accessible par 2 options : 

  • Option Pharmacie Hospitalière – Pratique et Recherche (PH-PR) 
  • Option Pharmacie Industrielle et Biomédicale (PIBM)

Pour ce DES, l’internat se déroule en 2 étapes : 

  • 1ère étape : validation du « niveau 1 »

– 4 semestres communs aux deux options Les deux premières années sont communes aux deux options accessibles par ce DES : PH-PR ou PIBM : 

– 1ère année : Les deux premiers semestres du niveau 1 sont effectués au sein d’un CH ou CHU, dans des services ayant l’agrément pour un des quatre domaines de pharmacie hospitalière (appelé stage PH sur le schéma) : 1. Pharmacie clinique et dispensation (D1) ; 2. Économie de la santé et vigilances (D2); 3. Préparation et contrôle (D3) ; 4. Dispositifs médicaux et stérilisation (D4).

 – 2ème année : Vous pouvez choisir soit : 

  • Des stages validant un des 4 domaines obligatoires ; 
  • Des stages dans des structures extrahospitalières (industries, agences sanitaires, laboratoires de recherche…) ou hospitalières « hors-domaine ». 

Maquette : Lors de son 3ème semestre, l’interne doit rédiger sa maquette en fonction de l’option choisie. Elle sera validée par la commission pédagogique à la fin du 3ème ou au début du 4ème semestre. 

Ce choix n’est pas imposé car il n’y a pas de quotas pour les 2 options. Seul le projet pédagogique et professionnel de l’interne est pris en compte.

  • 2ème étape : validation du « niveau 2 »

(Choix de l’option – 4 semestres) 

Option PH-PR

Petit rappel : l’option « PH-PR » se décompose en « P » = pratique et « R » = recherche. 

Elle a pour objectif : 

  1. De délivrer une formation polyvalente et complète dans toutes les disciplines majeures de la pharmacie hospitalière pour les internes souhaitant s’orienter vers une carrière hospitalière. 
  2. De favoriser les carrières hospitalo-universitaires en pharmacie hospitalière. 

Le choix des stages pendant les 3ème et 4ème semestres du niveau 1 est très important : après une année hospitalière, l’interne peut effectuer un semestre « libre » pour choisir au mieux son option et déterminer une maquette adaptée aux compétences qu’il souhaite acquérir pour sa future carrière. 

  • Formation pratique : Elle est constituée de 6 semestres obligatoires dans des stages ayant l’agrément de pharmacie hospitalière à la fin du cursus de l’internat

Parmi ces six semestres, un stage dans chacun des 4 domaines de l’agrément de pharmacie hospitalière doit être effectué. Il reste donc 2 semestres à choisir librement, en rapport avec le projet pédagogique de l’interne. 

  • Formation théorique : Vous devez valider des unités d’enseignement dispensées dans votre inter-région pour un crédit total d’au moins 60 ECTS

A noter, que certaines formations parallèles peuvent vous permettre de valider des crédits (ECTS) en complément des UE disponibles dans votre inter-région (ou à la place selon les inter-régions), telles que les DU, DESC de radiopharmacie, master 2. (Feuille d’équivalence à compléter : demande d’équivalence)

En fonction de votre projet professionnel, vous pouvez vous inscrire à des diplômes universitaires théoriques complémentaires pour enrichir vos compétences sur un domaine particulier (oncologie, infectiologie, dispositifs médicaux, éducation thérapeutique, assurance qualité, stérilisation…). 

Option PIBM

Le principal objectif de l’option PIBM est de permettre à l’interne de se spécialiser dans un domaine tout en gardant une connaissance approfondie du milieu hospitalier. 

La plus-value de l’interne PIBM est la connaissance du milieu hospitalier et ce, quelle que soit sa spécialisation. Ainsi, cette option n’a pas pour seul débouché l’industrie pharmaceutique, mais ouvre aussi des portes aux agences / instances de santé et à l’hôpital. 

  • Formation pratique : Cette option comprend 2 semestres obligatoires (niveau 1) à effectuer au sein de CH ou CHU dans des services ayant l’agrément d’un des quatre domaines de pharmacie hospitalière. 

Un troisième semestre doit obligatoirement être effectué en établissement industriel agréé. Puis cinq semestres « libres » choisis en cohérence avec la maquette de l’interne (semestre à l’hôpital, en établissement industriel agréé, en agence de santé etc…). Il n’y a aucune obligation de valider un semestre dans chacun des 4 domaines de pharmacie hospitalière. 

  • Formation théorique : En plus de la formation théorique, vous devez valider des unités d’enseignement dispensées dans votre inter-région pour un crédit total d’au moins 60 ECTS.

 A noter, que certaines formations parallèles peuvent vous permettre de valider des crédits à la place des UE disponibles dans votre inter-région telles que les DU, DESC de radiopharmacie, master 2. (Feuille d’équivalence à compléter : demande d’équivalence)

Par ailleurs, en fonction de votre projet professionnel, vous pouvez vous inscrire à des diplômes universitaires / masters complémentaires pour enrichir vos compétences sur un domaine particulier (oncologie, infectiologie, dispositifs médicaux, éducation thérapeutique, assurance qualité, stérilisation…). 

 

Thèse/Mémoire de DES 

Le mémoire de fin d’internat qui tient également lieu de thèse de docteur d’Etat en pharmacie (Art. 25 de l’arrêté du 8 avril 2013) peut être soutenu au plus tôt dès la validation du 5ème semestre d’internat

La thèse d’exercice permet d’obtenir le diplôme d’État de docteur en pharmacie mais n’ouvre pas droit à l’exercice de la profession, lequel nécessite la validation complète du 3ème cycle et conjointement la délivrance du DES obtenu. C’est à partir de cette date qu’il sera possible de s’inscrire à l’Ordre notamment pour être recruté.

La thèse vous octroie le titre de Docteur en pharmacie. Il vous est vivement conseillé de commencer à y réfléchir dès le début de votre internat.

Les modalités pratiques pour « passer » sa thèse (impression du document, coder les mots clés, inscription en bibliothèque universitaire, délai de remise, délai de présentation,..) varient selon les universités.

Vous retrouverez l’ensembles des modalités par faculté en suivant la page Passer sa thèse.